0780987300 [email protected]

L’agoraphobie avec la TERV (thérapie par réalité virtuelle ) s’avère être  une approche innovante pour gérer ce trouble anxieux caractérisé par la peur des espaces publics. Cet article explore comment la TERV peut aider efficacement les personnes souffrant d’agoraphobie. Nous présenterons un dialogue entre un praticien et un patient pour illustrer son efficacité dans la gestion de l’agoraphobie.

Agoraphobie avec la TERV un dialogue Patient-Thérapeute

Praticien : Bonjour, Julie. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Julie : Bonjour. Je me sens un peu anxieuse. J’ai eu une crise de panique hier en allant au supermarché.

Praticien : Je comprends. Pouvez-vous me dire ce qui vous inquiète le plus lorsque vous vous retrouvez dans des espaces publics comme un supermarché ?

Julie : J’ai peur de perdre le contrôle et de ne pas pouvoir m’échapper si je me sens mal. J’ai aussi peur du regard des autres.

Praticien : Ces pensées sont très compréhensibles. Nous allons travailler ensemble pour vous aider à mieux gérer ces situations. Avez-vous déjà entendu parler de la thérapie par exposition à la réalité virtuelle (TERV) ?

Julie : Oui, j’en ai entendu parler. Comment cela fonctionne-t-il ?

Agoraphobie avec la TERV: Explication

Praticien : Avec la TERV, nous allons utiliser un casque de réalité virtuelle pour vous exposer progressivement à des environnements virtuels qui simulent les situations qui vous angoissent. Par exemple, nous commencerons par des scènes moins intimidantes, comme une place peu fréquentée, et nous progresserons à votre rythme vers des environnements plus stimulants.

Julie : Cela semble intéressant, mais est-ce que ça marche vraiment ?

Praticien : Oui, la TERV a montré son efficacité dans le traitement de l’agoraphobie. En travaillant ensemble, nous allons également identifier et restructurer vos pensées négatives qui contribuent à votre anxiété.

Julie : Comment allez-vous m’aider à changer mes pensées ?

Praticien : Nous allons utiliser des techniques de restructuration cognitive. Par exemple, si vous pensez que vous allez perdre le contrôle, nous examinerons ensemble les preuves qui soutiennent ou contredisent cette pensée. Nous chercherons des preuves que vous avez déjà géré des situations similaires avec succès.

Julie : Ça a l’air difficile, mais je suis prête à essayer.

La TERV offre ainsi une approche prometteuse pour traiter l’agoraphobie en combinant l’exposition progressive à des environnements virtuels avec des techniques de restructuration cognitive, offrant ainsi aux patients la possibilité de surmonter leurs peurs et d’améliorer leur qualité de vie.