Sélectionner une page
Cette nouvelle technologie digitale connait un véritable essor depuis les années 1990, la thérapie par exposition à la réalité virtuelle permet de désensibiliser progressivement le patient face à une phobie, un stress où une anxiété. Elle a également fait ses preuves dans le traitement des addictions et de certains troubles obsessionnels compulsifs.

Sonia Maarek, fondatrice de l’institut Up to Care propose aux professionnels de la santé mentale une solution complète tout en un ( logiciel, casque de réalité virtuelle) accompagné d’une formation certifiante de praticien en thérapie virtuelle (TERV). 

 Sonia évoque la thérapie par réalité virtuelle pour soigner certains troubles du comportement. Cette nouvelle technique thérapeutique comporte un casque de réalité virtuelle dernière génération. Chez Up to Care, nous utilisons le casque Pico G2.

La TERV peut s’attaquer à quasiment toutes les phobies, comme la phobie du vide, celle de prendre l’avion, de certains animaux, la peur du noir, la claustrophobie ou même la peur de conduire. La thérapie par réalité virtuelle peut également s’avérer efficace face à certains troubles obsessionnels et aux addictions.

Thérapie par exposition à la réalité virtuelle

Vaincre ses peurs de manière progressive

Savez-vous qu’environ 60 à 80% des personnes qui souffrent de phobies vivent avec ce handicap au quotidien. Or, à présent se débarrasser d’une phobie devient simple avec la thérapie par exposition à la réalité virtuelle.

Le principe est vraiment attrayant: après un entretien, le but est de désensibiliser le patient à une situation qui lui fait peur, Muni d’un casque de réalité virtuelle, le patient est immergé dans un environnement anxiogène.

Si l’on prend l’exemple de la phobie de l’avion qui est assez répandue. Le thérapeute va pouvoir reproduire l’environnement comme un décollage où un atterrissage autant de fois que l’on souhaite.

La personne en immersion peut pour commencer à être seule dans l’avion, puis on va rajouter des passagers, simuler des turbulences et pourquoi pas même rajouter des conditions météorologiques difficiles: pluie, tonnerre. On sait que ça ne rassure pas tout le monde…

L’expérience peut-être répétée à l’infini au cours d’une même séance. Le patient va pouvoir faire, par exemple, dix sessions de décollage d’avion, ce qui va augmenter son sentiment de confiance au fur et à mesure que les séances vont s’enchaîner. Et puis, en cas de stress trop intense, il suffit de changer d’environnement, de plonger le patient en relaxation où de retirer le casque.

Un moyen efficace pour soigner les addictions

La thérapie par réalité virtuelle fonctionne également très bien pour soigner les addictions, notamment l’alcool, le tabac ou d’autres drogues. Plusieurs études scientifiques ont validées les bienfaits de cette nouvelle approche thérapeutique.

Le traitement des addictions en réalité virtuelle permet de confronter les patients à des environnements familiers en fonction de leur addiction. Et, de les aider à gérer leurs envies, à contrôler leur consommation ou à diminuer le risque de rechute.

Enfin, ce type de thérapie fonctionne aussi pour les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), le stress post traumatique, la dépression. Il faut compter entre dix à quinze séances, à raison d’une par semaine d’une durée de une heure. Il existe environ 1.000 praticiens en France de la thérapie par réalité virtuelle,

Pour allez plus loin…

Demandez votre guide clinique de thérapie par exposition à la réalité virtuelle.